> Le dépistage et autres examens    
   

Le dépistage et autres examens
 

Quels sont les examens pour rechercher une infection par le virus de l’hépatite C ?

Le test de dépistage :
Le dosage des transaminases :
La recherche du virus C dans le sang :
La mesure de la charge virale sert à déterminer la quantité de virus présente dans le sang.
La détermination du génotype du virus.

Le test de dépistage :
à partir d’une prise de sang, ce test dépiste des anticorps témoins d'un contact avec le virus de l'hépatite C. Un test positif doit être confirmé par une deuxième prise de sang.
Ce test de dépistage, prescrit par un médecin est remboursé à 100 % par la Sécurité sociale. Il peut aussi être réalisé dans une consultation de dépistage anonyme et gratuit (CDAG) sans avance de frais.
La positivité du test n'implique pas forcément l'existence d'une hépatite virale C. (en savoir plus)

Le dosage des transaminases :
les transaminases (ALAT/SGPT) sont des enzymes libérées dans le sang par le foie en cas d'agression. Leur dosage nécessite une prise de sang. L'augmentation des transaminases suggère en général qu'il y a une hépatite, c'est-à-dire une inflammation du foie.
Il n’y a pas de relation directe entre l’augmentation des transaminases et les symptômes de l’hépatite ni entre le niveau des transaminases et l’importance des lésions du foie (fibrose).

La recherche du virus C dans le sang :
Il s'agit, à partir d'une prise de sang, de détecter le génome (ARN) du virus qui se trouve ainsi directement mis en évidence par une technique dite de " PCR ".
- Si la recherche du virus C par PCR, pratiquée à plusieurs reprises, est toujours négative, la personne n'est pas porteuse du virus. Elle a spontanément éliminé le virus et est considérée comme guérie. Pour plus d'informations, se reporter à la question 8.
- Si la recherche du virus C par PCR est positive, la personne est porteuse du VHC et nécessite un suivi médical.

La mesure de la charge virale sert à déterminer la quantité de virus présente dans le sang.
Avec l’évolution des traitements, son intérêt dans le cadre des traitements utilisant de l’interféron pégylé devra être précisé.

La détermination du génotype du virus.
Elle sert à apprécier les chances de guérison par le traitement, certains génotypes étant plus sensibles aux thérapeutiques.

En cas de résultat de dépistage positif, tous les examens biologiques nécessaires pour compléter le diagnostic d’hépatite C sont remboursés à 100 % par la Sécurité sociale. Les conditions de leur remboursement sont précisées dans l’arrêté du 7 février 2001 (JO du 14 février 2001, page 2469).